POE POEI POEC
POE POEI POEC
POE POEI POEC

Présentation

La Préparation opérationnelle à l’emploi (POE) permet à une entreprise de bénéficier d’une aide financière pour former un demandeur d’emploi, préalablement à son embauche, ou certains salariés en contrat aidé.

Ainsi le but est l’acquisition pour l’intéressé des compétences nécessaires à la tenue du poste. Néanmoins ce type de POE, dite « individuelle », est à distinguer de la POE collective organisée à l’initiative d’une branche professionnelle.

Son objectif

La formation est destinée à combler l’écart entre les compétences acquises et celles que requiert l’emploi visé.

Ainsi elle concerne à la fois des individus, on parle alors de POE individuelle (POEI) mais aussi, depuis 2011, un groupe de personnes. Ceci s’applique lorsque les branches ou les OPCA identifient un besoin, une qualification nécessaire ou des perspectives de recrutement importantes. Il s’agit alors de POE collectives (POEC).

Celles-ci sont financées à 100 % par les OPCA.

Les modalités d’utilisation

La POE concerne des offres d’emploi déposées à Pôle Emploi et qui visent un recrutement en CDI, en CDD (d’au moins 12 mois), en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage.

En cas de POEC, les employeurs ne sont pas tenus de déposer une offre d’emploi.

Le demandeur d’emploi peut être indemnisé ou non. L’attribution de la POE peut aussi ouvrir droit, le cas échéant, à des aides aux frais liés à la formation, déplacement, hébergement… par le biais de l’AFAF (aide aux frais associés à la formation) et de la RFPE (rémunération des formations de Pôle Emploi).

L’employeur doit avoir déposé une offre d’emploi, en cas de POEI, et être à jour de ses contributions à l’assurance chômage. Tous les employeurs sont concernés, du secteur privé comme du secteur public.

Les modalités de fonctionnement

Cette formation, réalisée par Link RH, est limitée à 400 heures.

L’OPCA de l’employeur peut compléter le montant pris en charge par Pôle Emploi.

La POE donne lieu à la signature d’une convention obligatoire entre l’entreprise, le demandeur d’emploi, Pôle Emploi et l’OPCA s’il intervient.

Le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) peut aussi être sollicité.

Un succès au secours de la politique de l’État

Lorsque le gouvernement lance, à l’été 2013, un plan d’urgence pour former 30 000 chômeurs, il s’appuie sur la POE.

« Les bons outils existent, déclare Michel Sapin alors ministre du Travail, pas besoin d’en inventer d’autres ».

Depuis, cette politique est prolongée au regard du succès rencontré.